LA PHILOSOPHIE DE L’ÉPREUVE : leçon de vie d’Axelle KAULANJAN

C’est par le poème de Maya ANGELOU « Still, I rise » (Je m’élève) qu’Axelle KAULANJAN débute sa conférence, démontrant l’art de se relever peu importe l’environnement, la condition dans laquelle on se trouve et la hauteur des oppositions …

De cette deuxième édition du Salon Madame, qui s’est déroulé au cours du week-end du 13 avril 2018, je retiendrais la qualité des thématiques de conférences proposées. Je pense que chacun a dû y trouver son compte mais assister ne serait-ce qu’à une seule intervention n’a été que bénéfique. La thématique de cette année fut la femme et entrepreneuriat. Il s’agissait d’un événement rassemblant autour du sujet, afin d’avoir des clés pratiques pour la femme qui veut se lancer ou qui s’est déjà lancée afin de se développer d’un point de vue économique, social, esthétique et marketing. Les chiffres de la CCI démontrent combien entrepreneuriat intéresse de plus en plus les femmes : en 2017, 1042 entreprises ont été créés par des femmes, aboutissant à une progression de 3.47% par rapport à 2016.


C’est avec grand plaisir que j’ai entendu Axelle KAULANJAN, dans toute sa force, dans toute sa splendeur, qui a partagé un bout de sa vie … C’est avec une telle authenticité qu’elle a fait part au public des moments les plus sombres de sa vie et la manière dont elle a transformé le chaos en tremplin. Le nom de la conférence donné par la fondatrice de Caribbean Boss Lady est plus que parlant : « Renaître de ses cendres ou comment oser se réinventer et réussir après un coup dur ».


C’est par le poème de Maya ANGELOU « Still, I rise » (Je m’élève) qu’Axelle KAULANJAN débute sa conférence, démontrant l’art de se relever peu importe l’environnement, la condition dans laquelle on se trouve et la hauteur des oppositions. Constat étendu à l’humanité : la vie peut être difficile … mais il faut vivre. Il peut nous arriver de prendre des coups, mais est-ce une raison pour rester à terre et ne pas se relever ?Mme KAULANJAN a partagé son expérience, les fruits de ses épreuves et la grande aventure de l’entreprenariat, jonché de temps difficiles à ne pas craindre.   


L’une des forces dans les tempêtes qui a été évoqué est l’importance de communiquer, de mettre des mots, oser parler. Car dans le combat, on va se sentir moins seul et il y a forcément quelqu’un qui vous enseignera, vous conseillera, vous encouragera. Il y a un bénéfice à partager nos galères communes, surtout à notre époque où la communication digitale facilite les échanges. Et cela fait tout simplement du bien. Par la même, elle regretta combien dans notre communauté encore aujourd’hui « nou enmé twop pran kou an silens ». L’adversité veut nous réduire au silence, on préfère que les gens ne sachent pas nos affaires … mais quelle est l’issue positive à souffrir dans le silence ? 


Le moment difficile est un moment, qui certes va marquer votre histoire, mais pas la définir dans sa totalité. « Vous avez au final le choix, soit de sombrer, soit de faire mentir le sort. » Nous devons comprendre que l’épreuve est un moyen de révéler notre vraie nature … .   


« Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu’au jour où être fort reste la seule solution. »

Bob Marley 


Entreprendre est synonyme de liberté, de gestion, mais aussi d’identité. Votre projet est une partie de vous, vos valeurs, votre caractère, votre cause, ce que vous voulez montrer au monde. Axelle KAULANJAN est passé par des coups durs sans pour autant perdre son intégrité. Des coups durs que beaucoup de femmes peuvent affronter. Dans une totale transparence, elle n’a pas caché le harcèlement moral au travail parce qu’elle a osé dire non. La minimisation de ses compétences et de son travail. Des clients qui refusent de passer à la caisse au moment venu. Les faux témoignages portés contre sa famille. 
Malgré tout, Axelle KAULANJAN s’est relevée, est devenue plus forte. 


Elle encouragea les femmes à ne pas être intimidées du fait de leurs convictions et de leurs valeurs. Les coups durs, périodes difficiles, tempêtes de la vie, vallées de l’ombre et de la mort, … ne doivent pas vous définir. Face à cela, il faut de la méthode, se mettre en action. C’est ainsi que la guerrière a partagé une série de préceptes à appliquer pour renaître de ses cendres :  

  1.  Pleurer un bon coup et pas toute sa vie
  2. Sublimer la douleur, transformer les échecs en motivation pour se relever, s’en sortir
  3. Prendre du recul et faire une analyse objective de la situation et de soi-même. Il faut refuser de se laisser définir par les actions et ce qui est arrivé. Des choses sont arrivées. Ok. Maintenant, il faut passer à la suite. Quelle(s) leçons à tirer de cette histoire ? Qu’est-ce que vous avez appris sur vous-même ? De quoi avez-vous besoin maintenant ? 
  4. Faire abstraction de la douleur : être pragmatique et stratégique  
  5. Renforcer ses points forts, gagner en compétences et en réseau. La mauvaise passe n’a sans doute pas réduit toutes vos qualités, compétences, et savoir-faire à néant. Qu’est-ce que vous avez ? Qu’est-ce que vous pouvez faire avec ?  
  6.  Se fixer des objectifs ambitieux, quelque chose qui vous fait peur 😱. On ne doit pas avoir peur de voir grand. Tous est question de comment vous allez mettre en œuvre ce projet.  
  7. Trouver un mentor : quelqu’un qui vous inspire et qui représente pour vous l’idéal que vous voulez atteindre. Le mentor partage avec vous des stratégies, comprend et peut avoir même traversé hier ce que vous vivez aujourd’hui. Ayant le même, il saura vous conseiller, vous pousser à l’action pour arriver au but.   
  8. Se documenter sur des rôles modèles qui nous inspirent : Axelle KAULANJAN a donné en exemple sa mère, Toni Morrison, … .  
  9. Développer sa confiance en soi et apprendre à dire non  
  10. Rester authentique, ne pas laisser les coups durs nous rendre amers et aigris. On a 
  11. Tendance sur le coup à en vouloir à la terre entière… Mais au final est ce que cela nous rend plus heureuse ? (comme les femmes étaient les principales concernées)
  12. Partager son histoire et communiquer ses valeurs  
  13. Réussir à tenir debout continuer à vous élever  
  14. Continuer à briller  

ÉPREUVE, ÉPREUVE, QU’EST-CE QUE JE VAIS FAIRE DE TOI ?  

Je ne cesserais de dire combien cette conférence fut enrichissante par l’histoire de cette femme et ce qu’elle a partagé en toute transparence. Pendant son récit, autant je me rappelais des moments sombres par lesquels je suis passée et que j’ai surmonté mais autant ce discours a eu une résonnance sur ce que je vis avec Dieu, sur la notion d’épreuve. 


Passer par l’épreuve et la garantie de s’en sortir.

La Bible est un excellent livre partageant des récits d’épreuves qu’une succession de personnages ont traversé. Chacun d’entre eux ont tiré une leçon pour eux-mêmes, et ont développé des traits de caractère. Mais la plus grande finalité est de connaître Dieu qui se révèle de façon claire : 

Lorsque Abram fut âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, l’Eternel apparut à Abram, et lui dit: Je suis le Dieu tout-puissant. Marche devant ma face, et sois intègre.

Genèse 17. 1

Moïse cria à l’Eternel; et l’Eternel lui indiqua un bois, qu’il jeta dans l’eau. Et l’eau devint douce. Ce fut là que l’Eternel donna au peuple des lois et des ordonnances, et ce fut là qu’il le mit à l’épreuve. 26 Il dit: Si tu écoutes attentivement la voix de l’Eternel, ton Dieu, si tu fais ce qui est droit à ses yeux, si tu prêtes l’oreille à ses commandements, et si tu observes toutes ses lois, je ne te frapperai d’aucune des maladies dont j’ai frappé les Egyptiens; car je suis l’Eternel, qui te guérit.


Exode 15. 25

Des nations s’agitent, des royaumes s’ébranlent; Il fait entendre sa voix: la terre se fond d’épouvante. 7 L’Eternel des armées est avec nous, Le Dieu de Jacob est pour nous une haute retraite.

Psaume 46.6 


Lorsque ‘on décide de marcher avec Dieu, il y a un travail indispensable qu’Il doit accomplir en nous, c’est le travail du caractère, afin de devenir meilleur. Il ne s’agit plus de fournir des efforts sans résultats ayant pour résultante l’échec. Il s’agit de laisser Dieu agir en nous, afin qu’Il nous confronte à nous-même et accomplisse le changement que nous ne sommes pas capables d’accomplir. Ce que j’aime par-dessus tout, c’est qu’en dépit de notre extrême fragilité et faillibilité, Dieu est Celui qui ne lâche pas l’affaire. 


2 Corinthiens 12.9 Il m’a dit : Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse.

Votre épreuve affine votre lumière.

La logique de Dieu dépasse notre entendement humain.

Il est faux de penser que lorsqu’on accepte Christ dans sa vie, tout devient facile. Parfois, on est étonné de la force des épreuves par lesquelles des personnes passent, sans aucune explication apparente. On se dit qu’à sa place, on ne pourrait supporter cette souffrance. Il est alors facile de se dire « Mais si Dieu est Dieu, pourquoi permet-il cela ? ».  


« La souffrance et les épreuves sont inévitables et concernent chaque être humain sur la terre, qu’il soit sauvé ou non. La différence est que ceux qui sont enfants de Dieu ne traversent pas les ténèbres seuls. » CHRETIENS LIFESTYLE.COM


En plus de travailler votre caractère, l’épreuve est un moyen pour rencontrer Dieu. Vous savez, lorsque tout va bien, on est moins sensible aux choses spirituelles, mais lorsque ça va mal, lorsque l’on cherche du secours, on a l’impression d’être dans une machine à laver, on commence à se demander si Dieu existe réellement. 


Psaume 18.6 Dans ma détresse, j’ai invoqué l’Éternel, J’ai crié à mon Dieu; De son palais, il a entendu ma voix, Et mon cri est parvenu devant lui à ses oreilles.


Psaume 107.6 Dans leur détresse, ils crièrent à l’Éternel, Et il les délivra de leurs angoisses;


Psaume 34.6 Quand un malheureux crie, l’Éternel entend, Et il le sauve de toutes ses détresses.


Lors de l’épreuve, on passe par tellement d’émotions négatives (colère, honte, culpabilité, solitude,…). On ne sait pas vers qui se tourner. La bonne nouvelle est la Parole de Dieu qui s’avère une source de réconfort garantie. Dans ses moments, vous avez besoin de paix.


Philippiens 4.6 Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. 7 Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ.


Esaïe 30.15 Car ainsi a parlé le Seigneur, l’Éternel, le Saint d’Israël: C’est dans la tranquillité et le repos que sera votre salut, C’est dans le calme et la confiance que sera votre force.


Sachez-le, le produit de l’épreuve est un fruit extraordinaire qui sera une source d’encouragements pour celui ou celle qui traversera une vallée similaire.

Jaques 1.2 Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés, 3 sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience. 4 Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son œuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien. 5 Si quelqu’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée. 6 Mais qu’il l’a demande avec foi, sans douter ; car celui qui doute est semblable au flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d’autre. 7 Qu’un tel homme ne s’imagine pas qu’il recevra quelque chose du Seigneur : 8 c’est un homme irrésolu, inconstant dans toutes ses voies.

La responsabilité de s’en sortir et de se relever

On l’oublie parfois mais Dieu est Celui qui nous a donné le libre arbitre, en conséquence le pouvoir et la responsabilité de choisir. Tout comme aimer est une décision, pardonner est une décision, s’en sortir aussi implique la volonté de l’individu. En conséquence, deux choix se présentent à vous : soit l’épreuve que vous traversez vous endurcit, ou soit vous cherchez à comprendre ce qui se passe, la leçon à tirer et la clé pour en sortir vainqueur. Et une intervention divine à ce moment n’est pas de refus. Il est Celui qui vous permet de lire entre les lignes.


Luc 24.44 Puis [Jésus] leur dit : C’est là ce que je vous disais lorsque j’étais encore avec vous, qu’il fallait que s’accomplît tout ce qui est écrit de moi dans la loi de Moïse, dans les prophètes, et dans les psaumes. 45 Alors il leur ouvrit l’esprit, afin qu’ils comprissent les Écritures.
Gérer l’ingérable Lorsque nous traversons un moment difficile, certains événements peuvent nous affecter alors qu’ils ne sont pas de notre fait. Ne tombons pas dans le piège de vouloir tout comprendre et vouloir tout réparer par tous les moyens possibles. Vous avez déjà beaucoup à faire à votre niveau.  Nous devons reconnaître aussi que nous ne sommes pas capables de tout gérer et nous n’avons pas forcément la solution pour tout. La frustration est évidemment plus grande face à l’incompréhensible. Une solution s’impose en deux mots : LACHER PRISE.


Psaume 94.19 Quand les pensées s’agitent en foule au dedans de moi, Tes consolations réjouissent mon âme.


Psaume 38.4 Car mes iniquités s’élèvent au-dessus de ma tête; Comme un lourd fardeau, elles sont trop pesantes pour moi.


Qui es-tu ? On l’a dit plus haut, l’épreuve révèle qui vous êtes réellement. Votre identité est votre force, au risque de vous laisser conditionner par les événements, l’environnement. N’abandonnez pas vos valeurs, ni vos convictions. Car de façon intrinsèque, elles vous définissent, que vous soyez croyant ou non.La question est de savoir pourquoi vous croyez jusqu’à aujourd’hui ? 


Posez-vous les bonnes questions : est-ce que vous vous connaissez ? est-ce que vous croyez en vous ? est-ce que vous vous aimez ? Les récits bibliques parlent de Jésus Christ lorsqu’Il fut sur terre. Il a été un homme fascinant par sa vie et la mission qu’Il a accompli. En effet, jamais il n’a montré de signe de faiblesse, de crainte et de découragement face à l’opposition qui était grande, au point que les autorités de l’époque, le considérant comme une menace, l’ont fait mourir, malgré son innocence. Il savait qui Il était et ce qu’Il était venu faire.  


Pour conclure, j’aimerais vraiment vous encourager, si vous êtes dans une mauvaise passe et que vous êtes tiraillé(e) de toutes parts. Tenez bon. Les moments difficiles ont une durée de vie limitée. Le témoignage d’Axelle KAULANJAN est une preuve. 

Vous n’êtes ni le, la premier(e), ni la dernier(e).Que Dieu soit une source de réconfort pour vous et qu’Il se révèle à vous. Que Dieu vous bénisse.


Pour approfondir le sujet, je vous partage trois vidéos pertinentes sur la thématique des souffrances et de l’épreuve : 


POURTANT JE M’ÉLÈVE, PAR MAYA ANGELOU 

Vous pouvez me rabaisser pour l’histoire Avec vos mensonges amers et tordus, Vous pouvez me traîner dans la boue Mais comme la poussière, je m’élève pourtant, Mon insolence vous met-elle en colère? Pourquoi vous drapez-vous de tristesse De me voir marcher comme si j’avais des puits de pétrole pompant dans ma salle à manger? Comme de simples lunes et de simples soleils, Avec la certitude des marées Comme de simples espoirs jaillissants, Je m’élève pourtant.
Voulez-vous me voir brisée? La tête et les yeux baissés? Les épaules tombantes comme des larmes. Affaiblie par mes pleurs émouvants. Est-ce mon dédain qui vous blesse? Ne prenez-vous pas affreusement mal De me voir rire comme si j’avais des mines d’or creusant dans mon potager? Vous pouvez m’abattre de vos paroles, Me découper avec vos yeux, Me tuer de toute votre haine, Mais comme l’air, je m’élève pourtant. Ma sensualité vous met-elle en colère? Cela vous surprend-il vraiment de me voir danser comme si j’avais des diamants, à la jointure de mes cuisses? Hors des cabanes honteuses de l’histoire Je m’élève
Surgissant d’un passé enraciné de douleur Je m’élève
Je suis un océan noir, bondissant et large, Jaillissant et gonflant je tiens dans la marée. En laissant derrière moi des nuits de terreur et de peur Je m’élève
Vers une aube merveilleusement claire Je m’élève
Emportant les présents que mes ancêtres m’ont donnés, Je suis le rêve et l’espérance de l’esclave. Je m’élève Je m’élève Je m’élève

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *